Innovations sociétales

L’éolien est un formidable moteur de transformation sociétale. Source locale d’énergie renouvelable, son développement est basé sur la concertation, le dialogue et est toujours inscrit dans un projet de territoire. Ainsi les citoyens sont de plus en plus à l’initiative de projets et les collectivités locales qui accueillent les éoliennes sont plus autonomes en énergie. Couplé à des solutions comme l’hydrogène l’éolien sera un des moteurs d’une mobilité sans hydrocarbure.

Le financement particiapatif intervient dans de nombreux secteurs d’activité et désormais dans le domaine des énergies vertes (hydraulique, solaire, éolienne, biomasse). Aujourd’hui, les citoyens ont la possibilité de financer des projets de production d’énergies renouvelables. Ces projets citoyens ont la particularité d’ouvrir majoritairement leur capital au financement collectif ainsi que leur pilotage aux acteurs locaux. Ces initiatives visent à rassembler toutes les parties prenantes (habitants, collectivités et acteurs locaux) autour d’un projet d’ENR prioritairement tourné vers l’intérêt général. Les citoyens peuvent ainsi s’impliquer directement dans la transition énergétique en produisant localement et en consommant sa « propre » énergie, ainsi qu’en participant aux prises de décision de manière démocratique et transparente.

– Le financement par don appelé aussi donation-based se définit par un financement de projet sans contrepartie. L’internaute contribue financièrement à un projet sans rien attendre en retour. On associe souvent ce financement à du mécénat, d’ailleurs il concerne majoritairement des projets associatifs ou culturels. En 2015, ce sont 8,3 millions d’euros de dons collectés en France.

– Le crowdfunding ou reward-based consiste à investir dans un projet sans attendre un retour financier mais plutôt une contrepartie symbolique qui dépend souvent de la somme donnée. En 2015, ce sont 41,9 millions d’euros de dons avec récompenses collectés en France.

– L’equity crowdfunding, crowdinvesting ou encore appelé crowdequity est un mode de financement encore très peu connu mais qui permet d’investir directement dans une PME innovante ou une start-up en devenant actionnaire. Ainsi, les particuliers participent directement au développement de start-ups et/ou à la création de projets innovants. En 2015, ce sont 196,3millions d’euros de fonds prêtés aux entreprises et particuliers (avec ou sans rémunération).

– Le crowdlending, c’est prêter de l’argent directement aux TPE et PME. Que vous soyez un particulier ou une entreprise, il est désormais possible de prêter une somme afin de financer le projet d’une société ou d’un particulier. Ce mode de financement (plus rapide et flexible) peut être comparé au système de prêt bancaire, car la somme prêtée est remboursée avec des intérêts. En 2015, ce sont 50,3 millions d’euros d’investissements dans les entreprises (soit au capital ou en royalties).

Ces différents modes de financement participatif soulignent l’envie et l’implication des internautes, d’agir directement auprès de porteurs de projets. Cet investissement citoyen dépasse les frontières du secteur culturel ou associatif pour s’ouvrir au monde des énergies renouvelables.