Éolien en mer flottant

La filière éolienne flottante française fait l’objet de plusieurs projets de démonstrations et projets de fermes pré-commerciales. En France, quatre projets de fermes pilotes éoliennes flottantes ont été désignés lauréats par le Gouvernement en 2016, en Méditerranée et en Bretagne, pour une mise en service d’ici 2020-2021.

La mer Méditerranée bénéficie d’un gisement conséquent pour l’installation de parcs éoliens flottants en raison de ses régimes en vent très favorables et réguliers et de sa bathymétrie (fonds océaniques plongeant rapidement au-delà de 60m de profondeur). 3 projets de fermes pilotes éoliennes flottantes sont prévus dans la zone. Des parcs commerciaux pourront voir le jour par la suite, à hauteur de 3 GW en service à horizon 2030, conformément aux ambitions des régions. Chaque année depuis 4 ans, le Pôle Mer Méditerranée, la CCI Marseille-Provence et FEE organisent FOWT, plus grand rendez-vous mondial de l’éolien en mer flottant localisé sur les côtes méditerranéennes françaises.

La façade maritime occidentale, au large des côtes bretonnes notamment, est également pourvue de ressources très favorables pour le flottant. La profession ambitionne d’y développer, au-delà du parc pilote prévu au large de Groix-Belle Ile, a minima 3 GW de projets commerciaux en service à horizon 2030, en ligne avec la stratégie régionale bretonne. 

La filière œuvre actuellement à la préparation du déploiement commercial de l’éolien flottant en participant aux concertations visant à identifier des zones propices pour de futurs projets commerciaux (plusieurs centaines de MW). La profession appelle de ses vœux un lancement du premier appel d’offres commercial flottant à hauteur de 2 GW en 2018, dans l’objectif de poursuivre la structuration de la filière et de conserver le leadership mondial de la France pour cette technologie.

Pour ce qui est des coûts de l’éolien offshore flottant nombre d’études tablent, à condition de volumes suffisants (courbes d’expérience / d’apprentissage), sur une convergence des prix de l’éolien en mer posé et flottant entre 2025 et 2030.

Avec la mise en œuvre des innovations et des premièrs parcs commerciaux, les coûts complets de production (LCoE) en 2030 pourraient atteindre entre 62 à 102€/MWh.