RTE dévoile le réseau électrique de demain : l’éolien, pilier de la transition énergétique

17 septembre 2019

Le gestionnaire du réseau de transport électrique national, RTE, a publié ce matin l’exercice 2019 du Schéma Décennal de Développement du Réseau (SDDR). Ses conclusions sont limpides : les énergies renouvelables – éolien en tête – sont le pilier du futur mix énergétique français. Les travaux d’adaptation du réseau électrique permettront d’intégrer à moindre coût les énergies renouvelables à horizon 2035. Aussi, les résultats montrent que leur intégration dans le réseau est loin d’être aussi couteuse que certains intérêts voudraient le faire croire et, ne nécessite pas de soi-disant “back-up” thermiques. La filière éolienne accueille avec satisfaction ce rapport qui prouve une fois de plus la pertinence de l’éolien pour l’avenir énergétique de la France.

Une transition vers le renouvelable parfaitement faisable et sans « coûts cachés »

Le SDDR 2019, publié ce jour par RTE, a pour objectif de donner une visibilité sur l’évolution du réseau de transport d’électricité à horizon 2035. Ses conclusions attestent la faisabilité et la réalisation, à moindre coût, du réseau électrique de demain.

« France Energie Eolienne tient à saluer la qualité des travaux réalisés par RTE, qui permettront la réalisation des objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie à horizon 2035, tout en minimisant les coûts associés à la transformation du réseau », précise Olivier Perot, Président de France Energie Eolienne. 

Dans ses conclusions, RTE met aussi en évidence l’absence de « coûts cachés » des énergies renouvelables variables qui seraient associés à leur intégration dans le réseau électrique (page 51 de la Synthèse RTE, téléchargeable ici). Le gestionnaire de réseau pointe notamment du doigt les soi-disant ’’besoins de back-up’’ en centrales thermiques parfois mis en avant à tort. Ces besoins sont inexistants dans les scénarios Volt et Ampère du Bilan Prévisionnel de RTE, comparables aux trajectoires de la PPE. Cela confirme la capacité de l’éolien et des énergies renouvelables à contribuer et à renforcer la sécurité d’approvisionnement électrique nationale.

Un atout supplémentaire en faveur de l’éolien

« Après avoir fait la preuve de sa compétitivité et de son exemplarité ajoute Olivier Perot, l’éolien confirme sa capacité à être intégré dans le réseau et à assurer la sécurité d’approvisionnement de notre pays. La transition énergétique peut être mise en œuvre et accélérée en toute sécurité ! »

Avec cette nouvelle démonstration en faveur des énergies d’avenir, France Energie Eolienne appelle le gouvernement à mettre en œuvre le scénario de développement des énergies renouvelable mis en avant par RTE. La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) en sera la pierre angulaire et la filière attend plus que jamais des objectifs ambitieux.

Partagez
Tweetez
Partagez