L’éolien, un outil pour réinventer et préserver l’attractivité de nos régions

8 avril 2021

En valorisant les ressources naturelles renouvelables locales, les territoires sont devenus les premiers acteurs et bénéficiaires de la transition énergétique en France. Création d’emplois locaux non délocalisables, retombées économiques, l’énergie éolienne permet de redynamiser des communes ou des régions qui cherchent aujourd’hui à se réinventer.

Si la finalité d’un parc éolien est bien de produire de l’électricité, les retombées économiques qu’il génère sont souvent le point de départ capable de favoriser de nombreux projets au service de la population : création ou maintien de services publics, amélioration énergétique des foyers, développement de transports propres, réduction des désert médicaux, meilleur encadrement des enfants, etc…

Par exemple dans la commune de Fitou dans l’Aude, l’éolien a permis de financer la rénovation d’une cantine scolaire, la création d’une salle des fêtes et d’entamer des rénovations de voieries et de façades. Pour son maire Alexis ARMANGAU, l’éolien peut également être un moyen de valoriser le patrimoine.

“À Fitou, il y a les ruines d’un château inscrit aux monuments historiques. On vit au XXIe siècle et nous pouvons faire cohabiter des projets solaires ou éoliens avec l’Histoire. L’un peut aider l’autre à se maintenir, se développer, se faire visiter, se faire réparer. “

Alexis ARMANGAU, Maire de Fitou.

Il existe de nombreuses communes en France qui grâce à aux énergies renouvelables comble un déficit de service public sur leur territoire. En France, les retombées fiscales issues des énergies renouvelables sont estimées à 1 milliard d’euros en 2019, et à 1,6 milliard d’euros en 2028. Près d’un tiers de ces retombées bénéficient directement aux communes et intercommunalités. Pour l’éolien, les retombées fiscales sont de l’ordre de 10 à 15 000 euros par MW raccordé et par an, redistribuées entre les différentes collectivités (commune, EPCI, département et région).

Fortement ancrées dans les territoires, les entreprises de l’éolien contribuent également à la structuration de l’emploi en régions en se positionnant sur un secteur d’avenir pour notre pays. En témoigne par exemple l’essor de l’éolien en mer qui dope dans les régions littorales concernées les activités portuaires et redynamise des bassins d’emplois en souffrance : nouvelles usines pour la fabrication de composants d’éoliennes, nouveaux services pour le déploiements et exploitations des futurs parcs éoliens.

Des villes comme Saint-Nazaire ou le Havre constatent déjà un effet vertueux sur l’emploi et sur l’économie de leur territoire. La nouvelle usine de Siemens-Gamesa au Havre vient d’entamer son recrutement en 2021 : 750 postes sont à pourvoir. Elle produira des pales d’éoliennes et assemblera les nacelles pour les futurs parcs en mer de Dieppe-Le Tréport, Fécamp, Courseulles sur mer, Saint Brieuc et Yeu-Noirmoutier.

Partagez
Tweetez
Partagez