L’éolien terrestre représente plus des deux tiers des nouveaux investissements dans l’éolien en Europe en 2019

7 avril 2020

En 2019 ce sont 19 milliards d’euros de nouveaux investissements dans les parcs éoliens qui ont été confirmés, selon le rapport annuel de WindEurope «“Financing and Investement Trends”» publié le 7 avril. 33 milliards d’euros supplémentaires ont été investis dans le refinancement de parcs éoliens, les acquisitions de projets de parcs éoliens et d’autres transactions. Plus de 68% des nouveaux investissements ont été dirigés vers l’éolien terrestre.

La plupart des investissements dans de nouveaux parcs éoliens l’ont été dans l’éolien terrestre – 13 milliards d’euros. Cela a couvert plus de 10 GW de nouveaux projets, montrant un intérêt toujours fort en Europe pour le développement de parcs éoliens terrestres.

“Les gouvernements et les investisseurs continuent d’avoir un fort appétit pour l’éolien terrestre. Dans la plupart des pays d’Europe, c’est la forme la moins chère de nouvelle capacité de production d’électricité. Les dernières enchères en Pologne, au Danemark, en Grèce, en France, en Italie et en Lituanie témoignent toutes de l’attractivité de l’éolien terrestre avec des prix compétitifs. Nous prévoyons que l’éolien terrestre représentera 80% de tous les ajouts de capacité éolienne au cours des cinq prochaines années. Les investisseurs comprennent que l’énergie éolienne est un bon pari pour respecter le Green Deal européen. L’éolien représente aujourd’hui plus de 15% de l’électricité européenne. La Commission européenne s’attend à ce qu’elle atteigne 50% d’ici 2050.” a déclaré le PDG de WindEurope, Giles Dickson.

Le plan d’investissement pour une Europe durable, pilier d’investissement du Green Deal européen, vise à mobiliser au moins 1 milliard d’euros de capitaux privés et publics supplémentaires pour des projets d’énergie renouvelable au cours de la prochaine décennie. Cependant, la perspective à court terme est éclipsée par les effets de COVID-19. La pandémie devrait réduire la liquidité du marché sur les marchés de la dette et des actions.

“Nous n’avons pas encore vu l’ampleur de l’impact de COVID-19 sur les investissements dans l’énergie éolienne. Mais notre message aux investisseurs et aux décideurs est clair: les énergies renouvelables et le Green Deal européen sont le moteur de la reprise en Europe. Ils créent de la croissance. Ils obtiennent des emplois. Ils sont la clé de notre leadership technologique vers une économie climatiquement neutre », a déclaré Dickson.

Partagez
Tweetez
Partagez