L’éolien, moteur de la transition énergétique dans les Hauts-de-France

3 mars 2020

Grâce à l’éolien, la région des Hauts-de-France est devenue en l’espace de quelques années un pilier reconnu de la transition énergétique en France. Les femmes et hommes qui travaillent à son déploiement dans leur région sont aujourd’hui très fiers d’installer une énergie locale, sûre et propre tout en insufflant une nouvelle dynamique aux territoires profitant à tous.

Fiers de réussir la transition Énergétique dans les Hauts-de-France

La région des Hauts-de-France bénéficie de puissants gisements de vent constituant un véritable atout lui permettant de produire abondamment une énergie locale, plus propre et sûre pour les générations futures. Avec plus de 4215 MW (au 30 septembre 2019) de puissance éolienne raccordée au réseau électrique, les Hauts de France sont aujourd’hui la 1ère région éolienne de France. 

Fiers de construire l’avenir ensemble

Face au réchauffement climatique et aux risques environnementaux que représentent les énergies fissiles et fossiles, l’éolien et les énergies renouvelables sont aujourd’hui une réponse concrète pour les citoyens et un outil de développement pour les collectivités territoriales qui les accueillent. Massivement plébiscitées par les Français, les énergies renouvelables comme l’éolien offrent de nouvelles perspectives aux territoires qui les accueillent (94% des Français sont favorables au développement des énergies renouvelables selon le dernier baromètre de l’ADEME).

En 2017, l’éolien a permis de générer 30 millions de retombées fiscales dans la région des Hauts-de-France réparties entre les communes et communautés de communes (19 millions), les départements (8 Millions) et la région (3 millions).

“Les communes environnantes ne sont pas en reste non plus puisque, dès lors qu’une éolienne est installée à moins de 500 mètres de leur territoire, 15 % de la fiscalité leur sont reversés.”

Jean Marie Blondelle – Communauté de communes de la Haute Somme 

Les retombées fiscales régulières générées par les installations éoliennes permettent aux territoires de maintenir des services publics et d’investir (crèches, maisons de santé, bâtiments énergétiques, rénovation de patrimoine, maison de retraites …). Compensant en partie la baisse des dotations de l’Etat ces ressources contribuent au développement d’infrastructures d’interêt général qui renforcent l’attractivité des territoires.

“Cela nous a par exemple permis de financer la création d’une maison médicale avec 2 médecins, 1 kinésithérapeute, 2 infirmiers, 1 podologue et 1 pédicure.” 

René Dellattre, Maire de Miraumont dans la Somme

Les parcs éoliens offrent également des revenus complémentaires aux propriétaires et exploitants agricoles. Aujourd’hui le développement du financement participatif et des initiatives citoyennes offrent la possibilité aux riverains et aux collectivités locales d’investir dans une épargne verte, tout en participant à la transition énergétique du territoire.

Fiers de travailler dans l’éolien pour notre territoire

Le succès de l’éolien dans les Hauts-de-France a permis à de nombreuses entreprises et organisations de se développer avec des projets qui rayonnent aujourd’hui sur l’ensemble de la région et dynamisent les territoires en perte d’activités.

Sur l’ensemble de la filière, c’est dans les Hauts-de-France, que s’est par exemple implantée l’usine de mâts d’éolienne Enercon, à Longueil-Sainte-Marie. C’est également dans les Hauts-de-France qu’ont été ouverts, par le même industriel, un centre national de formation à la maintenance éolienne en 2017 puis en 2018 un centre international de formation au montage des éoliennes. Enfin, la région concentre plusieurs initiatives et projets innovants autour de l’éolien avec par exemple, un projet de borne de recharge de véhicules hydrogène alimentée par un parc éolien à Tupigny, l’expérimentation autour de l’optimisation du raccordement électrique ou encore un poste de raccordement intelligent à Blocaux.

À ce jour la filière éolienne emploie plus de 1885 personnes en Hauts-de-France ce qui la place au 2ème rang des régions employeurs dans la filière éolienne après l’Île de France. Toute la chaine de valeurs des métiers de l’éolien est représentée avec notamment 539 personnes employées dans le secteur de l’exploitation et de la maintenance et 563 personnes employées en ingénierie et construction.

L’éolien vecteur d’emplois durables et non délocalisables partout en France assure ainsi un dynamisme pour de longues années dans les Hauts-de-France et affiche dans cette région une croissance de 25% sur les 3 dernières années.

 

Chiffres clefs de l’éolien dans les Hauts-de-France

1 885

emplois directs et indirects

4 215

Mégawatts installés au 30 septembre 2019

25 %

de croissance d’emplois depuis 2017

15,5%

de la consommation électrique régionale

Partagez
Tweetez
Partagez