Le ministère de la Transition écologique prend des engagements forts à destination de la filière de l’éolien en mer

1 juin 2021

Alors que le Gouvernement accumule un important retard dans le développement de l’éolien en mer, Barbara Pompili accélère la cadence et pose les premières pierres des parcs sur les côtes françaises.

Le 10 mai Barbara Pompili était à Dunkerque pour la pose de la première pierre de l’extension du port à sec de Dunkerque. A cette occasion, elle a confirmé la poursuite du projet de construction du parc éolien maritime au large des côtes nordistes. Ce septième parc éolien prévu pour 2027 comptera 46 éoliennes et pourra produire de l’énergie renouvelable pour près d’un million de personnes, c’est-à-dire l’équivalent d’un tiers de la population du Nord. Le ministère a souligné son tarif d’achat particulièrement compétitif, puisqu’il est de 44 euros/MWh. Face à certaines oppositions, Barbara Pompili a défendu ce projet et a exclu l’organisation d’un référendum local. “L’éolien offshore est vital” dans une “logique de décarbonation”, une “énergie très compétitive”, “incontournable pour atteindre l’objectif de 40% d’énergie renouvelable dans notre mix électrique en 2030”, a-t-elle ajouté. Le ministère vient aussi rassurer les locaux : “Une attention particulière a été portée à l’intégration paysagère du parc éolien. Les éoliennes les plus proches seront à plus de 11km de la côte, soit une distance repoussée de 25% par rapport au projet initial. Des mesures de protection de la biodiversité sont également prévues, notamment avec une étude d’impact environnemental réalisée avec l’expertise d’associations naturalistes.”

Quatre autres projets éoliens en mer sont en cours d’élaboration : deux au stade de la procédure de mise en concurrence en Normandie et en Bretagne Sud et deux au stade de la préparation du débat public, en Méditerranée et en Sud-Atlantique.

En parallèle, le Gouvernement a annoncé la mise en ligne d’un site internet répertoriant toutes les informations sur les projets éoliens en mer français. Ce site construit avec le Cerema dresse un état des lieux de la filière et rend accessible l’ensemble des documents relatifs aux différents projets d’éoliennes en mer en France. Il recense également des informations concernant la place de l’éolien en mer dans le mix énergétique et son potentiel, la technologie et le raccordement électrique, le cycle de vie d’un parc éolien, les études techniques et environnementales réalisées pour ces projets et les procédures d’autorisation des parcs éoliens en mer.

Partagez
Tweetez
Partagez