Industrie, économie et emplois

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

L’éolien une filière dynamique et créatrice d’emplois

roue d'éolienne

L’énergie éolienne va jouer dans les prochaines années un rôle essentiel dans le paysage énergétique Français. Représentant 90% du marché des éoliennes en France, France Energie Eolienne est en prise directe avec l’ensemble des parties prenantes.

Avec la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui porte l’objectif de 32% d’énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en 2030, l’éolien s’impose comme un filière industrielle mature, compétitive adaptée aux besoins de performance environnementale et de sécurisation du réseau électrique français . Son développement sur le territoire français  permis de forger années après année  une filière industrielle reconnue, moteur de croissance et d’emplois.

En 2017 la filière française est forte de plus de 15 870 emplois pour  12 908 MW de puissance éolienne installée au 30 septembre 2017.

L’éolien, une filière mature et compétitive

La baisse des couts corrélés à la hausse du facteur charge progressif, font actuellement de l’éolien, l’énergie renouvelable la plus compétitive en France.Les efforts sur la recherche, l’innovation et la structuration du marché font de l’éolien une solution fiable avec de multiples applications et de multiples formes de production.

Le coût total de production d’électricité pour l’éolien terrestre est estimé par l’Ademe entre 54 €/MWh (avec un taux d’actualisation de 3%) et 108 €/MWh (taux d’actualisation de 8%) pour les éoliennes « standard» (2,5 MW), soit une fourchette de prix comparable à celle de centrales à gaz à cycle combiné. Les coûts de production des machines pourraient baisser de 10% à 15% d’ici à 2025.

l’éolien en mer dont les premiers parcs doivent être mis en service à partir de 2020 et dont les coûts estimés sont, malgré de meilleures ressources de vent, substantiellement plus élevés que ceux de l’éolien terrestre : entre 123 €/MWh et 227 €/MWh pour l’éolien posé et entre 165 €/MWh et 364 €/MWh pour l’éolien flottant selon l’Ademe.

L’éolien, une industrie Européenne

Le paysage industriel français dans le secteur de l’éolien terrestre est constitué d’une dizaine de constructeurs de turbines. Les 4 premiers détiennent chacun plus de 1 700 MW de puissance installée, soit plus de 80 % de la puissance totale installée.

Les constructeurs de machines présents sur le marché français appartiennent exclusivement à l’Union européenne. Le marché de la construction d’éoliennes a poursuivi sa consolidation en 2016, en voyant la fusion de Gamesa et Siemens, deux spécialistes de l’éolien. L’exploitation des parcs éoliens est plus éclatée et compte une centaine d’exploitants actifs en France, qui peuvent opérer leurs parcs en propre ou pour le compte de tiers via un contrat d’exploitation. 11 exploitants gèrent chacun plus de 300 MW de capacités éoliennes. Parmi les exploitants, le groupe Engie est le premier exploitant éolien de France, avec plus de 1 335 MW gérés par ses filiales et participations (Engie Green, La Compagnie du Vent,). EDF Energies Nouvelles se classe deuxième avec 1 250 MW en France, suivi par Energieteam avec 588 MW.

Des investissements dans l’éolien en Europe en légère hausse en 2016

En termes d’investissements, le financement de nouvelles installations dans les énergies renouvelables s’ élèves à 241,6 milliards de dollars en 2016, en baisse de 23% par rapport au 312,2 milliards de dollars investis en 2015, année record. Depuis 2004, le monde a investi près de 3000 milliards de dollars dans les énergies renouvelables. (Rapport Ren21 2017)

En 2016, les investissements dans l’éolien en Europe ont atteint 27,5 milliards d’euros, contre 26,4 milliards en 2015 . (WindEurope

L’éolien en France crée 4 emplois par jour en 2016

La filière éolienne continue progression en 2016 avec 15 870 emplois éoliens recensés au total en France, soit une augmentation de plus de 26,8% ces deux dernières années. En Europe l’éolien rassemble près de 330 000 emplois. 

L’implantation d’un projet éolien génère un surcroît d’activité localement, et fait intervenir des TPE PME et ETI de proximité pour des travaux variés : terrassement, VRD, fourniture de béton, raccordement au réseau public, etc. Un certain nombre de projets font également appel à des mâts fabriqués localement, ce qui constitue une valeur ajoutée supplémentaire au niveau régional / national.

metier-tous-eolienLe redémarrage de l’éolien se confirme, et la contribution de l’éolien dans l’emploi en France va croissante. Ce vivier d’emplois s’appuie sur un tissu industriel diversifié d’environ 800 sociétés actives dans le secteur éolien, comptant des entreprises de toutes tailles, des petites structures aux grands groupes intégrés.

Fortement ancrées dans les territoires, ces entreprises contribuent à la structuration de l’emploi en régions en se positionnant sur un marché d’avenir,dont le développement est encadré par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE).

Le développement de la filière offshore sur laquelle se positionnent fortement les acteurs français par des investissements en outils industriels et en R&D, contribue également à l’emploi et positionne les acteurs français à l’export.

La demande de main d’œuvre augmente lors des phases de construction et se stabilise dans la durée car les opérateurs de secteur implantent leurs bureaux dans les régions dynamiques en éolien pour assurer un suivi de proximité des parcs. Les emplois créés sont qualifiés et concernent tous les maillons de la chaine de valeur : l’électricité, les machines tournantes, l’électromécanique, le pilotage des installations… Les entreprises locales de maintenance électromécanique, pénalisées par les fermetures régulières d’usines, ont l’opportunité de reconvertir leurs activités car leurs compétences et savoir faire sont demandés dans l’éolien : réparation et maintenance d’équipements, fourniture et/ou installation de pièces spécifiques, etc.

Selon les activités concernées et les phases des projets, les territoires d’accueil peuvent enregistrer un regain d’activité dans les domaines de l’hôtellerie, de la restauration et de l’implantation de nouveaux foyers. La présence de parcs éoliens sur un territoire permet le développement de compétences spécifiques localement et favorise la présence de travailleurs qualifiés. Les turbiniers, les développeurs de projets et le tissu de PME locales, investissent dans la formation des équipiers nécessaires à leur activité. Cela se traduit par la création de groupements d’entreprises proactives en matière de formation, de partenariats avec les écoles et les organismes de formation au sein des territoires.

CONSULTEZ L’OBSERVATOIRE DE L’EOLIEN

 ✔ L’attrait du local : l’installation et la maintenance des parcs éoliens font travailler des entreprises locales. Des emplois non délocalisables sont ainsi créées sur les territoires : aménagement des parcs, travaux de génie civil, connexion au réseau électrique, stockage des composants d’éoliennes.

✔Les promesses de l’éolien en mer : soumis à deux appels d’offres en 2012 et en 2013 en France, la filière offshore se retrouve en pôle position pour créer des milliers d’emplois nouveaux. C’est une nouvelle filière industrielle qui commence lentement à se structurer, avec des compétences spécifiques : construction de turbines, balisage de sites, maintenance des parcs. L’éolien en mer pourrait également consolider l’activité des ports près des implantations offshore.

✔ Formation – du sur-mesure : il existe des dizaines de métiers liés à l’éolien. Certains emplois se rapprochent plus de l’aéronautique, d’autres de la maintenance industrielle, d’autres encore du tertiaire. Les compétences les plus diverses sont requises, en matière d’ingénierie, de génie civil, de BTP, de levage et transport, d’écologie, d’architecture et de design, d’acoustique et d’éthologie, de financement et de gestion de projet, etc. De nouvelles formations émergent un peu partout en France : maintenance terrestre et offshore, ingéniérie, gestion de projets…Pôle Emploi indiquait il y a encore quelques mois que les techniciens de maintenance de parcs éoliens ne constituaient pas encore à un métier « en tension » -mais que cela pourrait le devenir …si la filière redémarre.

Plan Hydrogène : la filière éolienne se félicite de ce pas de plus vers la transition énergétique
1 juin 2018

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, présentait ce vendredi 1er juin son plan pour faire de la France un pays pionnier dans la production d’hydrogène. France Energie Eolienne salue cette annonce qui va dans le sens…
En savoir +

Journées portes ouvertes des énergies renouvelables les 25 et 26 mai : près de 140 sites ouvriront leurs portes au public
16 mai 2018

Dans le cadre du Débat Public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, qui s’achèvera le 30 juin 2018, les acteurs des énergies renouvelables dont France Energie Eolienne, avec le soutien du ministère de la transition écologique et solidaire et de…
En savoir +

Journées portes ouvertes 25 et 26 mai 2018 : l’éolien c’est mieux en vrai !
14 mai 2018

France Énergie Éolienne s'associe avec le Syndicat des Énergies Renouvelables pour les journées portes ouvertes des énergies renouvelables 2018. Les 25 et 26 mai prochain plus de 130 sites EnR seront ouverts au public ! Retrouvez toutes les informations sur…
En savoir +

Parts de marché par constructeur et performances du secteur éolien en 2017
19 janvier 2018

Découvrez les parts de marché des différents turbiniers implantés en France. Vestas a remporté 34,3 % du marché en 2017, devant l'entreprise Enercon (28,2 %). Les différents turbiniers allemands présents en France (Senvion, Siemens-Gamesa, Nordex...) totalisent 66,6 % du marché…
En savoir +

Scénarios RTE et report des objectifs de baisse du nucléaire : FEE demande un nouvel objectif de 45% d’ENR en 2030
8 novembre 2017

Le probable report de l’objectif de réduction de la part du nucléaire à 50% dans la production électrique d’ici 2025 porte atteinte aux objectifs de transition et d’indépendance énergétique que la France s’était fixés en 2015 avec la loi relative…
En savoir +

Groupe de travail « éolien » installé par le secrétaire d’État Sébastien Lecornu : FEE salue le volontarisme du gouvernement
20 octobre 2017

Alors que le secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, a présidé la première réunion du groupe de travail « éolien », France Energie Eolienne (FEE) tient à saluer le volontarisme du gouvernement pour…
En savoir +

European 2020 outlook and 2030 scenarios – WindEurope
27 septembre 2017

L'European 2020 Outlook est  le premier d'une série de rapports annuels de WindEurope. Il analyse comment les marchés de l'UE vont se développer au cours des quatre prochaines années, en commençant par une analyse approfondie du premier semestre de 2017. Download…
En savoir +

Observatoire de l’éolien 2017
19 septembre 2017

Etabli en association avec le cabinet BearingPoint, l'édition 2017 de l’Observatoire permet d’évaluer les emplois et le marché de l’éolien sur la période écoulée, tout en mettant en exergue les évolutions par rapport aux deux éditions précédentes. Il s’appuie sur…
En savoir +

L’éolien crée 4 emplois par jour !
19 septembre 2017

Avec 1400 emplois créés en 1 an et plus de 3 300 sur les deux dernières années, la pertinence de l’éolien comme levier de création d’emplois durables dans les territoires est confirmée de façon incontestable : l’augmentation des capacités éoliennes…
En savoir +

4ème observatoire de l’éolien 2017 – Dossier de presse
19 septembre 2017

Etablie en association avec le cabinet BearingPoint, cette édition 2017 de l’Observatoire de l’éolien a pour but de dresser un état des lieux complet de la filière éolienne en France sur l’année écoulée. En s’appuyant sur un vaste recensement mené…
En savoir +