Scénarios RTE et report des objectifs de baisse du nucléaire : FEE demande un nouvel objectif de 45% d’ENR en 2030

8 novembre 2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Le probable report de l’objectif de réduction de la part du nucléaire à 50% dans la production électrique d’ici 2025 porte atteinte aux objectifs de transition et d’indépendance énergétique que la France s’était fixés en 2015 avec la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Malgré cette annonce politique, à quelques mois du débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie, France Energie Eolienne tient à souligner le changement de paradigme historique introduit par le rapport de RTE : ce rapport qui valide la stratégie de forte progression des énergies renouvelables dans le mix électrique.

Aujourd’hui France Energie Eolienne demande à Nicolas Hulot de s’engager sur un objectif réaliste de 45% d’énergie renouvelable d’ici 2030.

RTE a présenté hier les scénarios d’évolutions possibles du mix électrique jusqu’en 2035. Ils convergent tous sur un point : la montée en puissance massive des énergies renouvelables, jusqu’à 71%, dans le mix électrique français à horizon 2035 avec une place centrale donnée à l’éolien. Ces travaux prospectifs mettent également en lumière l’enjeu majeur que représente la flexibilité du système électrique et la maitrise de la consommation en temps réel. Pour Olivier Perot, président de France Energie Eolienne : « il faut tirer les bonnes conclusions de ce travail : les marges de progression en termes de maitrise du système électrique et de pilotage de la consommation sont considérables, notamment grâce aux ENR et à une innovation particulièrement dynamique dans l’éco-système électrique et numérique, qui ne fait que commencer ».

Il souligne que : « si, aujourd’hui, la part des énergies thermiques, fortement émettrices de CO2, a baissé dans le mix électrique français en quelques années, c’est bien grâce à l’éolien et aux énergies renouvelables qui ont fait la preuve de leur pertinence, de leur fiabilité et de leur efficacité ».

L’urgence climatique et environnementale rend inconcevable l’augmentation des énergies thermiques dans le mix électrique français. Il faut donc accélérer le déploiement des énergies renouvelables et particulièrement de l’éolien qui dans les scénarios de l’ADEME, de l’association negaWatt et maintenant de RTE, tient une place centrale dans le mix électrique de demain.

France Energie Eolienne invite donc le gouvernement à faire preuve de volontarisme et à se réengager sur un nouvel objectif de 45% d’ENR en 2030, ambitieux mais réaliste. Le groupe de travail mis en place par le secrétaire d’État Sébastien Lecornu et les débats sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) doivent confirmer cet engagement.

[Communiqué de presse] Scénarios RTE et report des objectifs de baisse du nucléaire : FEE demande un nouvel objectif de 45% d’ENR en 2030