Un léger recul des installations éoliennes au premier semestre 2017

26 juillet 2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Alors que 2016 avait connu une forte progression du rythme d’installation des capacités éoliennes en France, le premier semestre 2017 est quant à lui marqué par une baisse de 13% par rapport au premier semestre 2016, soit 492,35 MW installés et raccordés. Les incertitudes liées à l’évolution du cadre économique de l’éolien terrestre ont eu un impact direct sur les nouvelles capacités éoliennes mises en service pendant les six premiers mois de l’année.

Pour Olivier Perot, président de France Energie Eolienne : « Ces incertitudes ont incité les professionnels de l’éolien à la prudence, dans l’attente d’un cadre cohérent et stable. Les perspectives pour l’ensemble de l’année 2017 devraient être dans la lignée de 2016. Mais si elles confirment que l’éolien terrestre est en ligne avec les objectifs de 15 GW prévu dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour 2018, elles illustrent la nécessité d’accélérer en levant les freins au développement pour atteindre les objectifs de 2023 (26 GW, fourchette haute) ». Les professionnels ont également souligné, avec l’accroissement des volumes installés, des difficultés d’acheminement d’éoliennes sur leurs sites d’implantation (autorisations de transports exceptionnels).

Avec 492,35 MW installés sur la première moitié de l’année, soit la consommation de près de 385 000 ménages, le développement de l’éolien est resté dynamique malgré un environnement règlementaire et économique instable.

A la suite de la présentation du Plan Climat par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, France Energie Eolienne souligne que l’accélération du rythme d’installation repose sur la levée des contraintes qui pèsent sur le développement des projets : réduction des délais de raccordement, meilleure concertation sur les contraintes spatiales – notamment militaires, simplification des procédures – notamment d’instruction – et accélération du traitement des recours contre les projets. Aujourd’hui la transition énergétique a besoin des moyens concrets pour changer de rythme car il n’y aura pas de Plan Climat B.

[Communiqué de Presse] Développement de l’éolien : un léger recul des installations éoliennes au premier semestre 2017