L’astronaute Jean-François Clervoy parrain du 8ème Colloque National Eolien !

16 août 2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

France Energie Eolienne est fière d’annoncer que l’astronaute français Jean-François Clervoy sera le parrain de la 8ème édition du Colloque National Eolien qui se déroulera le 19 et 20 septembre 2017 au Parc Floral de Paris.

Astronaute depuis 1985, Jean-François Clervoy effectue trois missions à bord de la navette spatiale américaine, en 1994 pour étudier l’atmosphère, en 1997 pour ravitailler la station russe MIR et en 1999 pour réparer le télescope spatial Hubble. Membre du corps actif des astronautes européens, il partage actuellement son temps entre ses fonctions de senior astronaute à l’ESA – Agence Spatiale Européenne – et de Président de la société Novespace qui organise les vols paraboliques pour la recherche en apesanteur. Ingénieur Général de l’Armement, il est diplômé de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace, de l’Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception. Il est membre de plusieurs organisations œuvrant pour la promotion de l’exploration spatiale et pour la protection de la planète.

ready for reentryA l’occasion de ses différents voyages dans l’espace Jean François Clervoy a vécu une véritable prise de conscience en observant la terre depuis l’espace (« overview effect »). En tant qu’objet fini dans le vide noir de l’espace, la Terre apparaît aux astronautes comme un véritable vaisseau spatial : tous les humains présents sont membres de l’équipage de ce seul et unique vaisseau, les océans terrestres agissent littéralement comme le système ECLSS (Système de support de vie de la NASAdu vaisseau qui fournit l’oxygène, absorbe le CO2, régule la température et les cycles de l’eau tout en fournissant une partie de la nourriture.

pause boisson avec vue sur Terre eclaircieAinsi, pour J.F Clervoy, la Terre devrait être gérée en conséquence comme un vaisseau spatial ! Il est impératif de comprendre comment fonctionne l’habitat pour ensuite fixer les procédures adéquates à sa préservation nécessaire à l’épanouissement de la vie humaine. Par exemple, sur un vaisseau ou une station comme ISS (Station spatiale internationale), il ne faut pas consommer plus de ressources que ce qui est disponible chaque jour ; il faut autant que possible recycler les déchets, s’adapter et faire preuve de méthode face aux imprévus en développant dans le même temps une coopération mondiale dans laquelle tous les partenaires se prêtent mutuellement assistance.

himalaya from ISSEn définitive, grâce à leur expérience sensorielle et émotionnelle, les astronautes sont directement sensibilisés par la beauté et la fragilité de la vie sur Terre et expriment spontanément l’admiration et le respect pour leur planète d’origine. Ils sentent qu’ils ont le devoir de partager la vue d’ensemble exceptionnelle qu’offre l’observation spatiale et d’agir en tant qu’ambassadeur de la planète Terre. Sur  la Terre, il est urgent de mettre en place les solutions existantes pour préserver notre environnement, de définir des plans d’action ambitieux tout en favorisant la recherche pour anticiper les défis futurs. Ainsi, développer massivement les énergies renouvelables comme l’éolien relève du bon sens et devient une obligation : nous devons laisser viable notre unique vaisseau terrestre aux générations futures.

WWW.COLLOQUE-NATIONAL-EOLIEN.FR

Sources : ESA, J.F Clervoy, Key notes about astronaut view of Earth from space, Association Science Ouverte