FEE salue les conclusions et recommandations du dernier rapport de l’Anses

3 avril 2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Effets sanitaires des basses fréquences sonores et infrasons dus aux éoliennes : France Energie Eolienne salue les conclusions et recommandations du rapport de l’Anses.

Suite à la publication le 30 mars dernier du rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) consacré à « l’Evaluation des effets sanitaires des basses fréquences sonores et infrasons dus aux parcs éoliens », France Energie Eolienne se félicite de l’excellent travail mené par l’agence et des conclusions qu’elle apporte au corpus des connaissances sanitaires et scientifiques liées aux parcs éoliens.

Ce rapport permet enfin de rétablir la vérité quant à l’impact sonore des parcs éo- liens sur la santé. Basé sur de solides études de terrain et fondé sur une expérience scientifique indiscutable, ce rapport vient tordre le cou à nombre de rumeurs que les Français ont vu se répandre ces dernières années, parfois même sans aucun fondement sérieux, y compris pendant la campagne présidentielle.

L’Anses conclue naturellement que «l’examen des données expérimentales et épidémiologiques disponibles ne met pas en évidence d’arguments scientifiques suffisants en faveur de l’existence d’effets sanitaires pour les riverains spécifiquement liés à leur exposition à la part non audible des émissions sonores des éoliennes. » Par là même, l’agence réaffirme que la distance d’éloignement de l’habitat de 500m au minimum, par rapport à un parc éolien, est suffisante.

L’Anses recommande également au législateur de faciliter le remplacement d’an- ciennes éoliennes par de nouvelles en simplifiant le processus administratif asso- cié. Par cette recommandation, l’Anses reprend une des propositions mises en avant de longue date par France Energie Eolienne pour permettre aux parcs éoliens français de bénéficier des meilleures technologies disponibles et ainsi d’améliorer, notamment au niveau acoustique, leurs performances.

Les professionnels de la filière ont toujours été particulièrement investis dans l’in- formation du public et des riverains ainsi que dans l’amélioration des conditions d’implantation de parcs éoliens dans nos territoires. A l’heure où chacun réalise que la transition énergétique est non seulement un enjeu central, mais surtout une responsabilité collective, France Energie Eolienne note qu’une nouvelle fois, lorsque les études sont faites avec professionnalisme et rigueur scientifique, leurs conclusions permettent de rompre avec la désinformation menée par une minorité et de réconcilier les Français avec leurs énergies renouvelables.

[Communiqué de presse] FEE salue les conclusions et recommandations du dernier rapport de l’Anses