FEE est prête à travailler avec son nouveau ministre dans un esprit constructif et ambitieux

17 mai 2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Suite à l’annonce du nouveau gouvernement, France Energie Eolienne tient à féliciter Nicolas Hulot pour sa nomination à la tête du ministère de la transition écologique et solidaire. Pour l’association, cette nomination et le périmètre de ce nouveau ministère sont un signal fort envoyé par l’exécutif à destination des acteurs de la transition énergétique et tout particulièrement à la filière éolienne. France Energie Eolienne (FEE) tient à assurer Nicolas Hulot de son soutien entier dans les défis à relever pour pérenniser et consolider la transition énergétique du pays et de l’Europe. FEE souhaite également ouvrir rapidement le dialogue pour lancer un véritable plan de développement de l’éolien concret et cohérent. Les objectifs de transition énergétique ne pourront rencontrer les échéances fixées qu’au prix d’engagements forts à l’attention des énergies renouvelables.

Si l’urgence écologique et l’implication de l’économie verte n’ont pas obtenu la visibilité qui leur était due durant la campagne présidentielle, le quinquennat qui débute ne pourra pas faire l’impasse sur l’urgence de soutenir et renforcer les moyens mis en œuvre pour notre transition énergétique. Parmi les grands défis qui vont structurer la politique environnementale du pays pour les cinq prochaines années, le développement constant et cohérent de la filière éolienne devra être l’un des piliers de l’exemplarité souhaitée de la France, au lendemain des accords de Paris.

FEE se tient donc à la disposition de Nicolas Hulot afin de prendre rapidement les décisions qui s’imposent pour :

  1. Mener une politique assumée envers le développement de l’éolien et plus largement des énergies renouvelables
  2. Raccourcir les délais de développement de l’éolien et en libérer les freins
  3. Consolider le développement de l’éolien en mer et faciliter la mise à jour technologique des parcs installés sur le territoire

Olivier Perot, Président de FEE commente : « Je tiens tout d’abord à présenter mes félicitations à Nicolas Hulot pour sa nomination en tant que ministre d’Etat à la tête de ce ministère clé qu’est celui de la transition écologique et solidaire. Les défis qui l’attendent sont de taille. D’ici 2020, soit à mi-mandat présidentiel, la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 prévoit de porter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation finale brute d’énergie. Il sera le ministre de la transition énergétique et devra donner aux énergies renouvelables une part grandissante afin d’atteindre nos objectifs et les engagements pris.Pilier de cette transition, l’éolien n’a plus à prouver son efficacité et son potentiel : en France, elle couvre l’équivalent de la consommation électrique de 6 millions de foyers ; soit suffisamment pour alimenter la Bretagne et la Normandie réunies.

France Energie Eolienne, et à travers elle, les professionnels de la filière éolienne, se tiennent à la disposition du ministre d’Etat pour mettre en œuvre, main dans la main, la transition énergétique que les Français appellent de leurs vœux. »

[Communiqué de presse] FEE est prête à travailler avec son nouveau ministre dans un esprit constructif et ambitieux